Le cautionnement, une opportunité souvent oubliée

Monsieur Guillaume Abetel, de formation bancaire,
est titulaire d’un Executive MBA de l’HEIG-VD et
Directeur de la CVC, Coopérative vaudoise de
promotion du cautionnement à Pully

Pour plus d’informations :
www.cautionnementromand.ch

 

A l’heure où de nombreuses entreprises sont vouées à changer de mains, il est intéressant de s’arrêter quelques instants sur un facilitateur pas encore assez connu des PME et des acteurs économiques vaudois, le cautionnement.

Actif depuis 1936 sur le territoire vaudois, la CVC (Coopérative vaudoise de promotion du cautionnement) est un acteur majeur du cautionnement en Suisse. La CVC représente, avec un volume d’affaires de plus de 60 millions de francs, le 50% des cautionnements accordés en Romandie et le 25% du volume suisse.

Depuis la première heure, le rôle de la coopérative a été de faciliter l’accès aux crédits bancaires pour les entreprises en se portant caution solidaire.

L’intervention du cautionnement donne de la crédibilité à l’entreprise tout en permettant à la banque de partager son risque. Elle assied la position de l’entreprise envers ses partenaires notamment lorsqu’elle est jeune, qu’elle ne bénéficie pas de fonds propres importants, ou encore lorsqu’elle est active dans un secteur économique concurrentiel.

Qui peut bénéficier d’un cautionnement ?

Toute personne physique ou morale peut faire une demande si elle souhaite obtenir un cautionnement pour son financement commercial.

 

 

 

Que ce soit pour la création, la reprise, l’acquisition ou la transmission d’entreprise, le lancement d’une start-up (commercialisation) ou encore l’installation et l’aménagement d’équipements, l’acquisition de stocks, l’achat d’un immeuble commercial ou industriel ou un simple besoin en trésorerie, la CVC étudie toutes les demandes avec l’établissement bancaire.

Toute entreprise est éligible pour autant qu’elle présente un projet cohérent et viable à terme et qu’elle ne bénéficie pas déjà d’indemnités de la Confédération pour le même projet ou par le biais de la loi fédérale sur l’agriculture.

Une facilité qui sait s’adapter

Cautionnement romand facilite l’accès aux crédits d’exploitation, d’investissements ou hypothécaires commerciaux en se portant caution pour des montants allant actuellement jusqu’à CHF 500’000.

L’efficacité de l’outil a été démontrée par plusieurs études mandatées par le Secrétariat d’Etat à l’économie et sera encore améliorée par une modification de la loi actuellement en cours afin de porter ce maximum à CHF 1’000’000, ce qui permettrait une intervention encore plus large en faveur des PME, leurs besoins en financement ayant considérablement augmenté, ceci particulièrement lors de la reprise et de la transmission d’entreprises.

Comment ça marche ?

Le cautionnement est un contrat par lequel Cautionnement romand s’engage envers la banque à garantir le paiement du crédit contracté par l’entreprise. Le cautionnement est souvent une condition exprimée par la banque avant l’octroi du crédit envers la société la sollicitant.

 

 

Quels sont les avantages du cautionnement ?

Le cautionnement présente de nombreux avantages. D’une part, il repose sur une collaboration solide avec les banques suisses et, d’autre part, il encourage l’esprit d’entreprise. Dans chaque phase de leur existence, les PME recourent souvent à un crédit bancaire.

Toutefois, et vu les nombreuses normes et exigences auxquelles elles sont soumises, les banques ne peuvent pas combler toutes les sollicitations. Le cautionnement diminue considérablement le risque pour les banques à hauteur du montant couvert par le cautionnement. Dans bien des cas, cela a pour conséquence de respecter les directives des politiques internes des banques en matière de crédit et d’ouvrir ainsi aux PME l’accès au financement.

Le cautionnement d’un financement bancaire peut recouvrir différents aspects positifs pour les entreprises qui en bénéficient. Cela permet d’une part d’obtenir le financement convoité et d’autre part d’obtenir de la banque un taux d’intérêt plus faible sur la partie du crédit couverte par le cautionnement. En outre, le cautionnement accordé débloque très souvent d’autres crédits ou financements qui, sans cela, n’auraient pas été octroyés.

Un conseil

Présenter à vos partenaires une demande de financement avec des chiffres cohérents et plausibles dans un format normalisé permettant à l’entreprise et à l’entrepreneur d’asseoir leur crédibilité. Pour ce faire, lors du montage du votre dossier, appuyez-vous sur une fiduciaire compétente.

Pour conclure

La CVC, antenne vaudoise de Cautionnement romand, reste fermement engagée et ancrée dans sa mission d’offrir aux PME le moyen d’accéder au crédit bancaire, vital pour leur survie.